jeudi 25 octobre 2007

Faire une liste aux municipales (fin)



Notre soirée de désignation et ordonnancement des candidats socialistes de l’arrondissement a eu lieu hier et le suffrage des militants a produit son verdict. Voici, à chaud, quelques commentaires sur une petite expérience de démocratie interne.

Les gagnants et les aspects positifs
Les militants désignés sont dans l’ordre :
Pour les femmes, Geneviève Brichet, Claudette Bedet, Mané Thiam, Isabelle Marret ; pour les hommes, Vincent Michelin, Laurent Jauffret, Walter Graci, Henri Creston, Jean-Marc Burdin.
L’initiative a rencontré un succès certain puisque malgré des conditions assez (trop ?) restrictives de participation au vote (être adhérent et électeur à Lyon depuis mars 2007 et à jour de cotisation), soixante personnes se sont déplacées mais 10 n’ont pas pu voter ! Cela correspond à la version optimiste de nos prévisions. La section compte 90 adhérents qui remplissent les conditions mentionnées.
Nous attendons la suite désormais et nous nous interrogeons : comment ce vote va-t-il être reçu par les militants et les élus des autres arrondissements de Lyon ?
Heidi Giovacchini, future tête de liste de l’arrondissement, a donné un élément de réponse en passant une bonne partie de la soirée au local. Elle a dit son intérêt pour la démarche et son souhait que le résultat de ce vote consultatif soit pris en compte. Elle m’a paru par ailleurs très sympathique et à l’aise dans son nouveau rôle.

Les perdants et les aspects négatifs
Je fais parti des perdants puisque mon objectif était d’être le premier socialiste de la liste. La situation ne manque d’ailleurs pas d’ironie puisque le système dont j’ai été l’un des principaux instigateurs n’a pas su me désigner. Il y a certainement quelques enseignements à en tirer. Dans cet exercice, j’essaierai d’éviter une attitude « à la Jospin ».
La participation a été bonne mais elle a mis en lumière le fait que notre section ne compte 150 adhérents qu'en théorie. Beaucoup des fameux "adhérents à 20 euros" dont un article de Libé parlait ne souhaitent pas reprendre leur carte. C’est d’ailleurs un vrai sujet qui mérite d’être abordé plus en détail. L’objectif de ce genre de vote est notamment de donner du sens et encourager l’engagement militant. Nous avons donc encore du travail de ce coté là.

Un mot sur l’illustration de cet article. Une vanité est là pour rappeler à chacun que notre présence sur terre est peu de chose et que nos préoccupations sont mesquines au regard de la mort, du temps, du cosmos. Il est donc toujours utile d’en avoir une à portée pour certaines circonstances et je mets celle-ci à la disposition des lecteurs. Ce n’est donc pas une illustration de mon humeur ou de mes sentiments pour Vincent Michelin (le gagnant du vote) que je salue et félicite au passage.


Sur le même sujet sur ce blog :
Faire une liste aux municipales - comment ça marche ?
Faire une liste aux municipales (la suite)
Voir les résultats sur le site de la section ici

10 commentaires:

pierre a dit…

promis, l'année prochaine, je m'inscrit à le section du 6 et je vote pour toi.

Florent a dit…

Une belle expérience, en effet. Et un exercice qui a dû être difficile pour les candidats, le vote par ordonnancement de liste étant assez impitoyable dans sa forme.

Ca a été aussi, pour le scrutateur curieux que j'étais, l'opportunité d'une réflexion sur les formules de vote et de pondération employées (réflexion que tu avais d'ailleurs entamée ici-même en début de mois si ma mémoire est bonne ?)

Laurent Jauffret a dit…

merci Florent, à toi ainsi qu'aux autres scrutateurs Roger-Pierre Jérabek et Vincent Bimbard, très efficaces et consciencieux.
Il y a une formule consacrée qui veut que l'on remercie aussi ceux qui ont voté ("ceux qui m'ont fait confiance") mais elle n'est pas adaptée car dans ce mode de scrutin, la plupart des militants ont voté pour moi comme pour les 4 autres candidats. Je remercie donc ceux qui m'ont placé en 1ère position et je me propose de convaincre les autres de faire de même pour une autre occasion, car j'espère qu'autre occasion il y aura.

Anonyme a dit…

un vote indicatif comment çà ?

Laurent Jauffret a dit…

à anonyme
Le terme de l'article est "consultatif". Pourquoi ? parce que ce type de vote n'est pas prévu statutairement et ne peut donc avoir qu'un caractère consultatif ou indicatif d'autant qu'il existe des dispositions statutaires
du genre :
"- Constitution de la liste par la Commission des candidatures (article 7.16.2 du règlement intérieur)
- Vote par oui ou par non sur la liste soumise par la Commission des candidatures (article 7.16.2 du règlement intérieur)
- Conventions fédérales de ratification des listes "
(...)

vincent a dit…

L'experience a été effectivement tres positive et nous ne pouvons que nous en feliciter.

Ton initiative etait particulièrement louable Laurent, et celle ci t'honore.
Je tiens a te feliciter pour ton score, et je pense que dans tous les cas nous ne devons pas nous formaliser avec ces resultats, chacun ayant réunis sur son nom des aspirations différentes mais complémentaires : que ce soit la volonté de structuration du militantisme sur le 6e ou celle du renouvellement qu'ont largement exprimé a mon sens hier soir les nouveaux militants (et je le dis en toute lucidé, volonté dont jai largement bénéficié ), le vote tres serré d'hier soir démontre avant toute chose que c'est ensemble que nous devons travailler afin de batir un projet ambitieux et porteur pour notre arrondissement.

Vincent

Walter GRACI a dit…

Laurent,

Le ton est juste et décalé, cela fait plaisir à lire.
Cependant je souhaite émettre quelques remarques.
Il n'y a pas eu de gagnants hier soir. D'une part la liste est consultative, ensuite les résultats obtenus par les 3 premiers masculins ne justifent pas un vainqueur en particulier, les scores étant beaucoup trop proches. Il n'y a rien de significatif. Je trouve ensuite et à titre personnel très amusant de voir à quel point tu souhaitais voir valider les bulletins litigieux et la posture philosophique que tu emploies sur ton blog. l'exercice de la démocratie s'apprend, se prépare, et tes bulletins de vote étaient sans doute les plus adaptés...je reste cependant convaincus que le décompte final était inutile surtout qu'il a été en ma défaveur (lol).
Il n'existe par de meilleurs leçons que celles que l'on se donnent.
Je pense ensuite qu'il est dommage que tu ne te sois pas plus manifesté dans ton souhait de te voir désigner en 1er place. J'ai souvent et auprès de certains de nos camarades critiqué, ce qui me semble être, un manque de conviction. Ou en tout cas un manque de conviction lisible. Je te l'ai d'ailleurs un soir dit en sortant du 1er café politique.
Nous ne sommes pas obligé d'apprécier les personnes pour estimer leurs idées.
Je pense que ton expérience politique (en dedans et en dehors du système) est sans aucune mesure plus riche que la mienne. C'est pourquoi si tu acceptes la critique de la part d'un camarade, manifeste tes positions, le jeu démocratique n'en sera que plus riche et tu trouveras de la part de tes adversaires et néanmoins camarades, un respect que tu mérites.

Amitiés

Roger-Pierre Jérabek a dit…

Une belle réussite ? Les hommes et les femmes de la section du 6ème Arrondissement ont choisi leurs candidats. La mairie centrale complètera peut être cette liste de quelques personnages de la société civile, nous nous sommes déjà exprimés sur ce thème. En tout cas, le moment du choix est toujours difficile tant l’engagement et la qualité des camarades, qui se présentaient aux suffrages, ne sauraient être remis en cause.

J’ai bien senti Laurent que ce scrutin représentait, pour toi, un enjeu personnel.

Ce « semi échec » (c’est toi qui le dit), n’est certainement pas le premier, ni le dernier de ton parcours. A titre personnel, je souhaite qu’il n’émousse en rien tes convictions et tes ambitions, mais qu’il te donne la possibilité de rectifier et de progresser. J’aimerais un jour te saluer au titre d’une belle réussite personnelle.

Amitiés

AlainMR a dit…

Je trouve intéressant cette démarche, bien plus riche que la traditionnelle désignation par défaut que l'on rencontre dans la plupart des villes. Je viens de connaître cela, ayant été désigné premier des socialistes de ma ville, élu avec 100 % des suffrages, mais on n'a pas osé me dire combien il y en avait : 5, 10, certainement pas plus.
Pour pouvoir choisir, il faut pouvoir avoir les moyens d'un choix, c'est le bonheur d'une agglomération comme Lyon. Dans la campagne ou presque (je suis à Neuville-sur-Saône), nous avons du mal à mobiliser et de ce fait, nos sections se construisent sur un ensemble d'agglomérations, ici le Val de Saône du département du Rhône, soit 15 communes, et un ensemble de 90 adhérents, pas tous actifs. Alors pour arriver à mobiliser des personnes susceptibles de s'inscrire sur une liste, de vouloir agir en démocratie au point de se proposer sur une liste, c'est une grande difficulté.
En tout cas, bravo Laurent pour cette démarche, cette élégance aussi à reconnaître qu'il n'est pas aisé de porter une démarche et en même temps de l'appliquer à sa propre candidature.

Anonyme a dit…

Ce vote informel était toutefois un exercice pas facile pour les candidats qui se sont présentés, mais constitue néanmoins un entraînement pour les municipales , épreuve plus difficile.

A mon avis, l'interprétation subjective des textes des candidats aurait été complète avec une présentation orale des candidats eux-mêmes en section, et un mini débat autour du plan de mandat à construire.

L'écriture de ce plan, me paraît très importante car il sera sans doute la vraie base du choix des électeurs du 6ème arrdt en mars.

En tout cas, je salue cette iniative en faveur de ce vote en section, expérience à renouveler.

Henri